Suite à un accident de la circulation entre un chauffeur de bus palestinien et un colon israélien, le ton monte. Se pensant encore dans sa colonie le colon a manqué de respect au chauffeur. Ce dernier lui a alors amicalement rappelé les règles de la bienséance. Étrangement sans arme et sans la police militaire israélienne pour lui porter secours le voleur de terre a du mal à montrer sa prétendue virilité dont il serait affublé . Bravo à ce chauffeur de bus. Il a mis en pratique la seule manière acceptable pour dialoguer avec un voleur de terre criminel.

Publicités