De nos jours se poser  quelques questions  avant d’avaler tout cru n’importe qu’elle « vérité » est visiblement devenu un luxe . Après  les ravages du fast food way of life, de l’amour speed dating voici que pullulent les nouveaux penseurs, l’élite de notre société, les chantres de la vérité absolue les Speedy thinker brainless . À force de ne pas avoir le temps ni de manger ni de rencontrer l’âme soeur il est logique qu’ils n’aient pas non plus le temps de réfléchir.  La réflexion est devenue encombrante dans un monde qui va de plus en plus vite . Ils ont franchi le pas de ne plus réfléchir du tout et accepte n’importe quelle information à partir du moment qu’elle est bien emballée. Ce sont ces mêmes Speedy thinker brainless qui achètes leurs pommes brillantes et sans défaut, leurs jambons bien roses, etc..Des consommateurs comme les autres, leur produit spécifique étant l’information Canada dry , ça ressemble à de l’information, ça en a la couleur, mais ce n’est pas de l’information, et délestés de leurs réflexions ils n’y voient que du feu.

Un certain Alain P. de Dunkerque est le parfait exemple du Speedy thinker brainless. Il a répondu  à ma question sur les eaux du déluge. Selon lui elles ont été retenues par le dôme qui encercle la Terre. Cette réponse l’exonère d’expliquer l’existence du mur de glace haut de plus de  8 800 mètres encerclant la Terre . Le coup porté  à sa Thora mensongère est grossièrement dissimulé sous le tapis de son aveuglement. Je tiens à vous tirer mon chapeau Alain P. car vous appliquez à la lettre la doctrine platiste qui veut que dès qu’on révèle un mensonge flagrant ou une incohérence qui  contredit votre croyance la réaction c’est de botter en touche en opposant LA réponse des réponses . En l’occurrence ici c’est le dôme qui explique tout, même l’inexplicable. C’est  gentil tout plein, cependant vous êtes prié  cher Alain d’apporter vos preuves scientifiques qui expliquent le mécanisme de rétention d’eau de votre Dôme et non celle de votre Thora falsifiée ou de vos gourous du net tels que le bogomile Éric Dubay, le mi-juif mi-crétin Rob Skiba ou le cachetonneur, comédien  de bas étage Math Powerland. En vous remerciant !

Concernant votre défi à deux balles ( pardon à 50 000$ )  : comment  un avion  peut-il se déplacer en ligne droite dans le ciel et en même temps suivre une courbure ? Sinon il quitte  la Terre et se retrouve filant  dans l’espace infini de la NASA. Je rappelle que l’avion est en équilibre par rapport à la pesanteur ( grâce à la portance de l’air ). Si vous avez la réponse ( que vous n’aurez jamais, à moins de contrevenir aux lois de la physique) Vous gagnez 50 000 dollars ( de la fausse monnaie, j’en conviens ) .

Sachez cher Alain que je vais  répondre à votre « défi » mais qu’en plus je ne vais absolument pas contrevenir aux lois de la physique.  Il vous aurait simplement suffi d’une heure de recherche ( et je suis large ) pour mettre à  plat   ce « défi » d’une incroyable bêtise. Un conseil d’ami : évitez de contrevenir aux lois du respect de vous même en colportant des inepties infondées qui au final vous couvrent de ridicule.

Avant de répondre, je constate une fois de plus que vous ( et les adeptes de votre secte ) reprenez toujours les mêmes argumenhttps://youtu.be/EPgqJ_3KfIIts, les mêmes invraisemblances, les mêmes insultes à l’intelligence diffusés par les mêmes abrutis tel que la chaîne de ce risible Epurnon Muove. Votre communauté répète inlassablement les mêmes discours sans la moindre réflexion critique . En étudiant votre doctrine, j’ai déjà tout vu , tout lu, des arguments que vous proposez.  C’est dire la petitesse de vos « preuves ». Ça tourne en rond, c’est fatigant d’avoir en face de soi des gens sans imagination diffusant les mêmes questions, les mêmes vidéos, les mêmes photos, etc.. Mieux qu’un Léxomil : une discussion avec un platiste, sommeil garanti de façon parfaitement naturel.

En préambule je note que l’auteur du défi évacue directement un des arguments qui détruit immédiatement sa théorie à savoir qu’il refuse qu’on lui parle de la gravité comme facteur permettant à un avion de suivre la courbure terrestre.C’est très pratique d’éliminer les obstacles dans une course d’obstacles.  C’est signé, ce type est un  platiste intégriste de la pire espèce. Les crashs d’avions devraient pourtant lui suffire pour comprendre que la gravité joue un rôle primordial.  Les Avions luttent en permanence contre elle pour ne pas être ramenés  au sol. Ou alors les crashs sont également des leurres de la NASA ?

En guise de réponse  il faut d’abord  se poser la question  fondamentale : sur quoi se base un  avion pour définir son altitude ? Un altimètre. Il mesure la distance qui le sépare du sol, ou pour être très précis la distance qui le sépare de la mer. L’ altitude est la position verticale d’un aéronef au-dessus du niveau moyen des mers. Cette altitude est exprimée en pieds AMSL (Above Mean Sea Level).1

L’altimètre utilise  la pression atmosphérique pour définir l’attitude. Il est connu que plus on monte en altitude plus la pression diminue. « Ainsi donc l’altimètre capte les variations de la pression atmosphérique, comme le fait un baromètre, et les reporte sur un cadran. L’altimètre est en fait un baromètre avec des graduations en altitude.« 2. Si vous contestez l’existence de la pression atmosphérique alors passez votre chemin, car tout un chacun a pu en faire l’expérience.  Vous avez déjà mangé des chips en montagne Alain ? Vous avez sans doute déjà pris l’avion et remarqué que les cabines sont pressurisées. Ça aussi c’est un complot de la NASA ?

L’altitude de vol d’un avion est déterminée par la pression atmosphérique. Elle est sensiblement  identique sur toute la surface terrestre bien qu’il existe  de légère variations3  relatives au climat et à la météo  » En moyenne, au niveau de la mer, la pression atmosphérique avoisine 1.013,25 hectopascals (hPa)[…] la concentration gazeuse est plus importante dans les basses couches de l’atmosphère, si bien qu’à 3.000 mètres d’altitude, la pression atmosphérique moyenne est d’environ 700 hPa, tandis qu’à une quinzaine de kilomètres d’altitude, elle n’atteint qu’environ 100 hPa. Autrement dit, 90 % de la pression atmosphérique se concentre approximativement dans les 15 premiers kilomètres de l’atmosphère terrestre.« 4 . « si nous connaissons la pression au niveau de la mer, il suffit de mesurer la pression au niveau de l’ avion pour en déduire son altitude par rapport au niveau de la mer5


TERRE PLATE 2TERRE PLATE 6TERRE PLATE 4


Il est dès lors aisé de comprendre qu’un avion qui vole à 10 000 mètres d’altitude restera toujours bien calé par rapport à  la courbure d’une terre ronde ou de sa platitude si l’on est adepte de la crêpe cosmique.  Il suivra parallèlement  le niveau de la mer. Par conséquent il ne quittera pas la Terre cher Alain et ne se perdra pas  non plus dans l’espace de la NASA.


TERRE PLATE 1


Ce défi ne prouve rien en définitive si ce n’est l’infinie crétinerie de son auteur  Kasey Josh . Il n’a même pas pris la peine de se renseigner sur les questions de base en rapport avec son défi. Comment ce génie du frisbee pourrait être solvable d’une telle somme ? C’est donc vers vous Alain que je me tourne pour toucher l’argent. Je préfère être payé en € par un français que de ne jamais être payé en dollar par un américain  atteint de nanisme intellectuel. J’accepte les espèces, mais j’ai tout de même une nette préférence pour les monnaies sonnante et trébuchante, les vrais, telle que l’Or et l’Argent.

NASA ou Thora falsifiée c’est kifkif baratin ! Il serait peut-être temps de s’en rendre compte. Ce sont les mêmes  » penseurs » qui ont mis en place ces deux entités mystificatrices.  Keep’n touch Alain !


1 : http://www.ivao.fr/dep/instruction/Manuels/Ipack-FR_V2/pdf/BASE_ALT1.pdf

2 : http://deltabravo.fr/altimetre/

3 : Les pressions au niveau de la mer relevée sur le globe oscillent entre 870 hPa (au large des Philippines, au centre du typhon Tip le 12 octobre 1979) et près de 1 087 hPa (Tosontsengel en Mongolie) le 20 janvier 2010 (record non encore officialisé par l’Organisation météorologique mondiale). Lien

4:http://www.futura-sciences.com/planete/definitions/climatologie-pression-atmospherique-14558/

5 : http://pilotage.choletais.free.fr/altimetrie.htm

 

Publicités